La rue mon domaine Feat. Dardar (Bad Game​)​, Shorty South, Homcen, Soul El Pato, Bille, Dimé & La Bastos (Prod. Dj Veekash)

from by G-ZON

/
  • Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

     €0.25 EUR  or more

     

about

Produit par DJ VEEKASH.
Enregistré et mixé par LOKO (ATK / NEOCHROME) au studio "Son Studio" (Paris).
Masterisé par FRED KEVORKIAN au studio "Kevorkian Mastering" (NYC).
www.kevorkianmastering.com
Cover & Artworks réalisé par LOGIC
Photos réalisés par FRÉDÉRIC BAQUÉ www.fredericbaque.com
WWW.LAMEUTE.COM

lyrics

Couplet 1 (G-ZON) :
La rue mon domaine. Le seul terrain ou l’on domine.
Ou tu peux prendre une balle dans l’dos man, ou une lame dans l’abdomen.
Ralentis par les problèmes, nos routes sont pleines de dos d’ânes.
Quand le stress nous consume, on consomme dorhane sur dorhane.
Comme au football, on s’retrouve tout l’temps sur la touche.
Par ce qu’on est venu au monde sans cuillère d’argent dans la bouche.
C’est moche et on prend la mouche, c’est ca quand on n’a pas d’te-ch.
La rage se lit sur ma tronche chaque fois qu’j’dois montrer patte blanche.
Les riches sont des cafards et les pauvres vivent un calvaire.
C’est drôle comme on devient avare des qu’on a gouté au caviar.
Echec scolaire, délinquance. Nos vies n’ont plus d’sens.
On prend des substances pour oublier qu’on n’a pas u d’chance.
Ici le bonheur d’un homme fait le malheur d’un autre.
C’est pas des millions d’euros qui font la valeur d’un être.
Natif de la capitale. La ou tu rames et tu ralles.
Habitué à la ville, on est hostile au milieu rural.

Couplet 2 (DARDAR) :
Ressent mes lyrics comme une bombe. Mon rap sur les ondes.
Sortie des catacombes. Toujours underground.
Inchallah j’sortirai d’l’ombre. Jamais seul ou en bande.
De-spee comme un passement d’jambe.
Un peu trop impulsif. J’rap pour les têtes nocives.
Pas pour ceux du showbiz. Le rap ma terre promise.
Dardar insoumis comme un braqueur de Vitry.
Face a sa vitrine, victime, qui n’a plus envie d’rire.
Adepte de la gâchette, braqueur a la casquette.
Barrette dans la baskette. Tranchant comme une machette.
Assommant comme un coup d’tête, kiffe le son dans ta calèche.
Check nous, et dit nous seulement psartek !!!

Couplet 3 (SHORTY SOUTH) :
Ma rue n’a pas d’classe, mais mes zombies ont trop d’phases.
Trop d’tasses au boule trop flasque sont trop flashy et trop falche.
J’ai pas d’montre et j’ai pas l’time. On s’entraine pour se castagne.
J’m’en bats les couilles, bientôt j’m’arrache en Espagne.
On aime la Box Thaï, le Free Fight et la Thaï -Thaï.
J’sui model indémodable comme la Jordan, la Air flight.
J’aime le GSXR,
entendre le bruit des rapports avec ma paire de Nike Air.
Quand c’est vert, c’est sévère ! Tu sais bien qu’on est déter.
Déter,
on déteint sur le ter-ter. On ouvre les plais, on est fair-play que sur la play.
J’ai la B.A.C. à mes trousses et pas trousse quand j’ai passé l’bac.
J’ai le diplôme en poche. Pourtant y a d’chi, c’est tous les jours les vac.
S.H.O.R.T.Y, c’est pour les vrais, t’sais !
Les imposteurs aux grades gueules, en en veut pas, t’sais !
1314 le code postal, zombies for life attitude.
Par habitude, on monte vite en altitude.

Couplet 4 (HOMCEN) :
S'introduire dans ma rue, ça serait un suicide.
Un mec du 16 l’a regretté. Demande à celui-ci.
Si si, j'claque l'oseille dans le casino.
Je gagne le double et perds le tout, eh ouai c'est pas si beau.
Tu joue a Lille, j'm’impose dans le classico.
J'coupe mon shit au massicot pour les gros toxicos.
On m'empoisonne la vie comme du pesticide.
Tout les jours, c'est difficile toujours en déficit.
Eini jeil men Paris, bientôt tatoué.
J'ai pas la gueule de l'emploi, donc j'irai cagoulé.
Arrête tes bêtises, tu nous casse la tête.
Ecoute du Homcen. Les grands MC’s, c'est trop lasse-dégue.
J'ai le flow la technique, ça se ressent dans la voix.
J'suis un pur sang d’Tunis, et pas de Haute-Savoie.
Si tu parle de moi, c'est que t'es nuisant.
Tu règles ça après ta mort devant le tout puissant.

Couplet 5 (SOUL EL PATO) :
La vérité vient d’la.
L’apprentissage du respect, la nuit passée a kicker sur l’trottoir en accapela.
Des rythmes endiablés. L’apprentissage du danger.
C’est rédemption contre désire de s’venger.
C’est tu défends ton steak ou tu t’fais manger.
C’est mon ghetto sud, mon harmonie.
C’est conscience contre folie.
Toxicomanes contre alcooliques.
Armes blanches contre breliques.
Mon dirty side, écé ! Jeunesse contre policiers corrompues.
Même dans les cours d’école c’est tendu.
Même les pervenches sont des vendus.
Hier encore un dealer a était descendu.
C’est l’sud ici, mais c’est pas la Californie.
Y a que des mauvaises herbes et des orties.
C’est mental, même si l’ambiance est bancale.
C’est paire de Nike contre paire de sandales.

Couplet 4 (BiLLE & DIME)
Ma rue est connu pour ses coups d’surins.
Fini les têtes a tête, on monte en l’aire a dix sur un.
Ya pas d’surhomme ! Fonce-dé au rhume, on t’insulte.
Monte chez toi a ton insu, que des brutes, produit stup dans l’calbut, poto !
Ca détail, les condés nous mitraille, photo.
On a les armes, on a les biscotos. La rue nous amis dans le biz trop tôt.
Le manque d’euros nous fait péter les plombs. On a les crocs, on n’accepte pas les chromes.
Viens faire un tour dans ma tess, ma parole ca fait flipper.
Des chtars de tou-par, même plus possible d’effriter.
Faire du bif pour la mif, disons qu’c’est tous notre role.
Si j’suis moins dans l’pe-ra, c’est qu’j’suis plus en bas des halls.
Pas besoin d’toucher a la cam, ya du bédo qui t’pète le crane.
Méfie-toi des plus belles femmes, sur Paname c’est l’shietan.
Tous un peu d’hallam dans l’âme, mais inchallah qu’ca ger-chan.
Passe à porte de Vanves, tu verras qu’c’est tout l’contraire des champs.

Couplet 5 (LA BASTOS) :
J’baise les maisons d’disques, j’préfère poser sur l’bitume.
Putain d’cas-soce dans les études, j’casse ta porte et je prends ta fortune. Hey !
On veut des lovés, pas d’monnaie que des billets.
On s’en bat les couilles des condés, d’la juge et tous ces pédés. Ho !
On vend d’la gue-dro, des rêves et d’la parano.
On enc……… Sarko, on veut des armes et du seille-o. Pardi !
J’te raconte ma vie, 25 ans très peu d’ami.
Adepte des mes-ar, du zness-bi et tout ces ennuies. Allez !
On connait la semi, la prison et ses ces-vi.
Ses suceurs, les balances, les indiques, et tout ses bandits. J’savais !
Rien que d’en parler, j’ai l’seum. J’te laisse le cro-mi.
Salam a toute La Meute. Allume la beu, effrite le te-chi. Blow !

credits

from MUSIQUE NUISIBLE, track released September 12, 2011
G-ZON, DARDAR, SHORTY SOUTH, HOMCEN, SOUL EL PATO, BiLLE, DIME, LA BASTOS, DJ VEEKASH

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

G-ZON (LA MEUTE) Paris, France

Natif du 13ème arrondissement de Paris, G-ZON est un des membres du groupe de Rap "LA MEUTE" créé en 1995 avec RONSHA, K- LVIN, et DJ KEFRAN.
G-ZON présente son premier LP intitulé "MUSIQUE NUSIBLE"avec les participations de Aketo, Dany Dan, Layone, Koma, Yaroscar, Tepa, Ronsha & K-Lvin, Dj Kefran, Loko, Pilon, Sierra Oscar Fox, Soul El Pato, Nes Pounta, Drew Lipson, Sarkastick, Dardar, Haks, etc.
... more

contact / help

Contact G-ZON (LA MEUTE)

Streaming and
Download help

Shipping and returns